See operators
    • Mentions légales
    • Frontispice
    • Dédicace
    • Épigraphe
    • INTRODUCTION
      • BIOGRAPHIE D’ÉTIENNE DOLET
      • LE RECUEIL DES CARMINA
        • Présentation du recueil
      • LES RÉACTIONS À LA PUBLICATION
        • Jugements positifs
        • Jugements négatifs
        • Etat des études sur les Carmina
        • Pourquoi éditer les Carmina ?
        • Principes d’édition
    • chapitre premier ETIENNE DOLET ET LA POÉSIE : THÉORIE ET PRATIQUE POÉTIQUES
      • I. ENTRE INGENIUM ET ARS
        • A. Le poète et ses Muses
        • B. Dolet platonicien ?
        • C. Alliance de l’inspiration spontanée et du labeur
      • II. LE POÈTE AU TRAVAIL : LES MÉTAPHORES DE L’ÉCRITURE
        • A. Les métaphores de l’ingenium
        • B. Les métaphores de l’ars
      • III. LE CHOIX DU STYLE
        • A. Récusations diverses
        • B. Le choix de la variété
      • IV. BRIO ET SOUPLESSE MÉTRIQUES
        • A. Les Artes Versificatoriae à la Renaissance
        • B. L’ars versificatoria dans les Carmina
      • V. POÉSIE ET PROSE : UNE PRATIQUE SIMULTANÉE
        • A. Les Orationes duae in Tholosam
        • B. Le dialogue Erasmianus
        • C. Les Commentaires de la Langue Latine
    • Chapitre II - SPLENDEURS, MISÈRES ET DEVOIRS DU POÈTE
      • I. LA CONDITION DIFFICILE DU POÈTE
      • II. LA SUPÉRIORITÉ DU POÈTE
        • A. Un lieu commun au XVIe siècle
        • B. Excellence du poète dans les Carmina
      • III. LE RÔLE DU POÈTE DANS L’ACQUISITION ET LA DIFFUSION DE LA GLOIRE
      • IV. DU BON USAGE DE LA POÉSIE
        • A. Le complexe du barbare
        • B. L’invective contre Toulouse
    • chapitre iii L’IMITATION CICÉRONIENNE DANS LES CARMINA  : UN PHÉNOMÈNE A NUANCER
      • I. RAPPEL HISTORIQUE
      • II. UNE INSPIRATION CICÉRONIENNE INCONTESTABLE
        • A. Dolet et Nosopon
        • B. Le cicéronianisme d’Etienne Dolet : sa théorie
        • C. La pratique de Dolet
      • III. UNE PRATIQUE NUANCÉE
        • A. Compléments théoriques
        • B. La pratique de Dolet dans les Carmina
        • C. Une imitatio contaminée
    • chapitre iv L’ÉPIGRAMME DANS LES CARMINA  : UNE PRATIQUE ATYPIQUE
      • I. RAPPEL HISTORIQUE ET THÉORIQUE
        • A. Les circonstances de la renaissance épigrammatiquePour ce résumé, je m’appuie sur les travaux de N. Catellani-Dufrêne, La poésie de circonstance de George Buchanan (1506-1582) : les Epigrammes, édition, traduction, commentaire, sous la direction de P. Galand-Hallyn, Paris IV-Sorbonne, 2005, pp. 13-16.
        • B. Les théories de l’épigramme dans la première moitié du XVIe siècle
      • II. ÉLÉMENTS TRADITIONNELS DE L’ESTHÉTIQUE ÉPIGRAMMATIQUE DANS LES CARMINA
        • A. Les épigrammes-épitaphes
        • B. L’imitation de Catulle et de Martial
        • C. Formes et thèmes typiques de l’épigramme à la Renaissance
      • III. RUPTURES AVEC LA TRADITION
        • A. Les oublis
        • B. Le modèle horatien
    • chapitre v LES CHOIX MORAUX ET IDÉOLOGIQUES DE DOLET
      • I. UNE ŒUVRE POÉTIQUE À BUT MORAL
        • A. Des professions de foi récurrentes
        • B. Les sources
        • C. Les Carmina : entre Fel, Mel et réflexion morale
      • II. LA MÉTAPHYSIQUE DE DOLET
        • A. Tableau des hypothèses
        • B. Essai d’analyse à partir des œuvres poétiques de Dolet
        • C. L’influence de Pomponazzi ?
    • CONCLUSION
    • CARMINA
      • LIMINAIRE
        • DOLETUS AD ZOÏLUM
        • DOLET A ZOÏLE
      • LIVRE PREMIER DES CARMINA
        • STEPHANUS DOLETUS CLAUDIO COTTERAEO SALUTEM.
        • À CLAUDE COTTEREAU, SALUT
      • LIVRE I DES POÈMES D’Etienne Dolet, FRANÇAIS D’ORLÉANS
        • I A François de Valois, roi de France
        • II Au même
        • III A Jérôme Vida Sur lui-même
        • IIII Au livre
        • V A Pierre DanèsIl veut que ses œuvres soient publiées de son vivant
        • VI A Salmon MacrinPourquoi il use du vers iambique
        • VII A Guillaume Du Bellay seigneur de LangeyQuelles gloire et louange l’emportent, de la littéraire ou de la militaire.
        • VIII A Charles de MarillacSur les coutumes des courtisans
        • IX Au mêmePourquoi il se détourne de la Cour
        • X A Pietro BemboDe la gloire
        • XI A Jacques SadoletQue la nature n’est pas aujourd’hui moins féconde et moins capable de produire de grands génies qu’autrefois
        • XII A Maurice Scève , ami unique
        • XIII Au mêmePour qu’il publie ses vers au grand jour
        • XIIII A Charles d’Autriche , empereur d’EspagneConserver sa gloire est difficile : le hasard tend des embûches quand on le caresse trop
        • XV A Claude CottereauIl faut rechercher la mort
        • XVI A Henri de Lautrec, comte de Foix et à Claude Guy de Laval
        • XVII A Nicolas Fabrice de ValoisAu sujet des capucins
        • XVIII Contre Lipaltus, versificateur médisant
        • XIX A Jean VisagierQuelle amie il veut
        • XX A Jean DesgouttesCe qu’est l’amour
        • XXI Au mêmeLe jeu de l’amour et le jeu de dés ne diffèrent en rien
        • XXII A Christophe RichierCe qu’il pense de lui
        • XXIII A François RabelaisDe l’amitié mutuelle qui l’unit à Clément Marot
        • XXIIII Contre Sagon , Marotofouettard
        • XXV A Philippe MélanchthonCe qui le fait rire le plus
        • XXVI A Guillaume BigotLes rois ne peuvent jouir d’aucun plaisir
        • XXVII A Guillaume Bigot
        • XXVIII A Clément MarotDe sa Fortune et de celle de Marot
        • XXIX A Jacques VeriusiusQu’il ignore ce que sont l’Envie, l’Avarice et la Crainte
        • XXX A Paul III, pape romainAu sujet de François de Valois, roi de France, et de Charles d’Autriche, roi d’Espagne
        • XXXI A Merlin de Saint-Gelais
        • XXXII A Dampierre
        • XXXIII Au sujet d’Archagate Criton
        • XXXIIII Au sujet du même
        • XXXV A ses Commentaires de la langue latine
        • XXXVI A Guillaume Budé
        • XXXVII Au mêmeQue les Français sont méprisés et négligés des leurs
        • XXXVIII Contre un Italien
        • XXXIX A Pierre GillesQu’il n’est pas facile de changer ses habitudes et sa nature
        • XL D’Hélène, jeune Vénitienne, pour l’amour de laquelle il brûla à Venise dans sa prime adolescence
        • XLI De la même
        • XLII Epitaphe de la même
        • XLIII A Charles CruxceiusComme il brûlait tristement d’amour pour une femme d’humeur égale et tout à fait froide
        • XLIIII De Motacilla, courtisane romaine
        • XLV Contre une effrontée, qui brigue pourtant le nom de chaste et de pudique
        • XLVI A Rigaud GiouD’une courtisane à la beauté déjà déclinante
        • XLVII Epitaphe de Lucrèce, prostituée vénitienne
        • XLVIII Epitaphe de Diphile, baiseur empressé
        • XLIX Contre un qui se tourmentait que son épouse ait une liaison avec un autre
        • L De deux femmes pas du tout chastes
        • LI A Camille, mère de famille lyonnaise
        • LII D’un Italien
        • LIII A un détracteurA son propre sujet
        • LIIII Contre Stilphius, qui voulait que ses livres soient imprimés sur du parchemin
        • LV A un qui exhibe ses portraits et ses statues antiques
        • LVI Contre Béda le bossu et le scrofuleux, en exil
        • LVII Aux troupes françaises envahissant l’Italie
        • LVIII A Clément Marot, en échange de ses Xeni
        • LIX A une amie
        • LX Contre la Fortune
        • LXI A Antoine ArlierComment il honore les rois
        • LXII A Jacques ToussainQue notre époque est heureuse grâce à la floraison des études littéraires ; et qu’elle est malheureuse à cause des haines de certains hommes contre ceux qui étudient les lettres
        • LXIII A Guillaume DurandAu sujet de ses propres Commentaires de la langue latine
        • LXIIII A Zoïle
        • LXV A Pierre ToletDe la vieillesse et de la jeunesse
        • LXVI A François RabelaisD’un médecin ignorant
        • LXVII Contre quelqu’un
        • LXVIII A Nicolas BourbonA son propre sujet
        • LXIX Au cardinal de Lorraine
        • LXX A Anna , amie de Clément Marot, et à Rubella, amie de Nicolas Bourbon
      • Stephani Doleti Galli AURELII CARMINUM LIBER PRIMUS
        • I Ad Franciscum Valesium Galliae Regem
        • III Ad Hieronymum Vida De se ipso
        • IIII Ad librum
        • V Ad Petrum DanesiumSua se velle opera in lucem proferri, dum vivat
        • VI Ad Salmonium MacrinumIambico versu cur maxime utatur
        • VII Ad Guglielmum Bellaium LangiumUtra laus et gloria maior, litteraria an militari s
        • VIII Ad Carolum MarillacumDe aulicorum moribus
        • IX Ad eundemCur aulam aversetur
        • X Ad Petrum BembumDe gloria
        • XI Ad Iacobum SadoletumNaturam non minus nunc felicem et potentem ferendis praeclaris ingeniis quam quondam fuit
        • XII Ad Mauricium Scaevam, amicum singularem
        • XIII Ad eundemUt versus suos in lucem emittat
        • XIIII Ad Carolum Austricium imperatorem HispanumDifficilem esse gloriae custodiam , ac fortunam insidiatum venire, dum nimium adblanditur
        • XV Ad Claudium CotteraeumExpetendam esse mortem
        • XVI Ad Henricum Lautrecum comitem Fuxaeum et Claudium Vidonem Lavallum
        • XVII Ad Nicolaum Fabricium ValesiumDe cucullatis
        • XVIII In Lipaltum versificatorem maledicum
        • XIX Ad Ioannem VulteiumQualem velit amicam
        • XX Ad Ianum GuttanumQuid sit amor
        • XXI Ad eundemAmoris et aleae lusum nihil differre
        • XXII Ad Christophorum RicheriumQuid de eo sentiat
        • XXIII Ad Franciscum RabelaesumDe mutua inter se et Clementem Marotum amicitia.
        • XXIIII In Sagontum Marotomastigem
        • XXV Ad Philippum Melanchthonem Quid maxime rideat
        • XXVI Ad Gulielmum BigotiumReges voluptate nulla frui posse
        • XXVII Ad Gulielmum Bigotium
        • XXVIII Ad Clementem MarotumDe sua et illius fortuna
        • XXIX Ad Iacobum VeriusiumIgnorare se quid sit invidentia, avaritia, metus
        • XXX Ad Paulum III Pontificem RomanumDe Francisco Valesio Rege Gallo et Carolo Austricio Rege Hispano
        • XXXI Ad Merlinum Sangelasium
        • XXXII Ad Dampetrum
        • XXXIII De Archagato Critone
        • XXXIIII De eodem
        • XXXV Ad suos linguae latinae commentarios
        • XXXVI Ad Gulielmum Budaeum
        • XXXVII Ad eundemGallos a suis sperni et negligi
        • XXXVIII In Italum quendam
        • XXXIX Ad Petrum GilliumMores et naturam non facile mutari
        • XL De Helena, puella Veneta, cuius amore exarsit Venetiis prima adolescentia
        • XLI De eadem
        • XLII Eiusdem epitaphium
        • XLIII Ad Carolum CruxceiumCum morose constantis et plane frigidae amore arderet
        • XLIIII De Motacilla meretrice Romana
        • XLV In petulcam quandam, licet castae et pudicae nomen aucupantem
        • XLVI Ad Rigaldum GioumDe scorto formae iam decrescentis
        • XLVII Lucretiae meretricis Venetae epitaphium
        • XLVIII Diphili fututorisMart. 3, 96, 2 : quasi moechus et fututor strenui epitaphium
        • XLIX In quendam qui, ne uxor rem cum alio haberet, discruciabatur
        • L De duabus male castis
        • LI Ad Camillam matronam Lugdunensem
        • LII De Italo quodam
        • LIII Ad detractoremDe se ipso
        • LIIII In Stilphium, qui libros suos charta Pergamea excudi volebat.
        • LV Ad quendam antiquarum imaginum et signorum ostentatorem
        • LVI In Bedam gibbosum et strumosum, exulem
        • LVII Ad copias Gallicas in Italiam influentes
        • LVIII Ad Clementem Marotum pro Xeniis
        • LIX Ad amicam
        • LX In Fortunam
        • LXI Ad Antonium ArleriumQuo modo observet reges
        • LXII Ad Iacobum TusanumFelicem esse nostram aetatem propter efflorescentia literarum studia ; et eandem infelicem propter indignorum quorundam hominum odia in literarum studiosos
        • LXIII Ad Gulielmum DurandumDe suis linguae Latinae Commentariis
        • LXIIII Ad Zoilum
        • LXV Ad Petrum ToletumDe iuventute et senectute
        • LXVI Ad Franciscum RabelaesumDe medico quodam indocto
        • LXVII In quendam
        • LXVIII Ad Nicolaum BorbonumDe se ipso
        • LXIX Ad Cardinalem Lotharingum
        • LXX Ad Annam Clementis Maroti et Rubellam Nicolai Borbonii amicas
      • LIVRE II DES CARMINA
        • STEPHANUS DOLETUS Cardinali Turnonio suo
        • Stephani Doleti Galli AURELII CARMINUM LIBER SECUNDUS
        • ETIENNE DOLET A son cher cardinal de Tournon
        • LIVRE II DES POÈMES D’Etienne Dolet, FRANÇAIS D’ORLÉANS
      • LIVRE III DES CARMINA
        • STEPHANUS DOLETUS JOANNI BOYSSONAEO SALUTEM DICIT
        • Stephani Doleti Galli AURELII CARMINUM LIBER TERTIUS
        • ETIENNE DOLET A JEAN DE BOYSSONE , SALUT  !
        • LIVRE III DES POÈMES D’Etienne Dolet, FRANÇAIS D’ORLÉANS
      • LIVRE IV DES CARMINA
        • STEPHANUS DOLETUS SEBASTIANO GRYPHIO SUO
        • Stephani Doleti GALLI AURELII CARMINUM LIBER QUARTUS
        • ETIENNE DOLET A SON CHER SEBASTIEN GRYPHIUS
        • LIVRE IV DES POEMES D’Etienne Dolet, FRANÇAIS D’ORLEANS
      • AMICORUM SINGULARIUM QUORUNDAM AD STEPHANUM DOLETUM VERSUS
        • Salmonii Macrini
        • Nicolai Borboni Vandoperani Poetae
        • Eiusdem ad eundem
        • Eiusdem
        • ´Oνωράτου τοῦ Βαιρακίου εἰς Δόλητον ̉Επίγραμμα
        • Εἰς τὸν αὐτὸν
        • Doleti ad Veracium
        • Nicolai Borbonii
        • Ioannis Vulteii
        • Eiusdem
        • Eiusdem de Commentariis Linguae Latinae a Doleto Editis
        • Eiusdem
        • Godefridi Beringii
      • POÈMES DE QUELQUES AMIS PERSONNELS, A ETIENNE DOLET
        • De Salmon Macrin
        • Du Poète Nicolas Bourbon de Vandoeuvre
        • Du même au même
        • Du même
        • Epigramme d’Honorat VéraciusCe personnage n’a pas été identifié. à Dolet
        • Au même
        • De Dolet à Véracius
        • De Nicolas Bourbon
        • De Jean Visagier
        • Du même
        • Du même, au sujet des Commentaires de la Langue Latine édités par Dolet
        • Du même
        • De Godefroy Béringer
    • CONSPECTUS METRORUM
      • I. VERS IAMBIQUES
      • II. MÉTRIQUE ÉOLIENNE
      • III. AUTRES VERS EMPLOYÉS PAR HORACE
      • IV. VERS DACTYLIQUES
      • V. VERS TROCHAÏQUES
      • VI. FORMES PEU USITÉES
    • ANNEXES
      • ANNEXE 1
      • ANNEXE 2
    • BIBLIOGRAPHIE
      • A. L’ANTIQUITÉ
        • I. TEXTES GRECS ET LATINS
        • II. ÉTUDES
      • B. LA RENAISSANCE
        • I. TEXTES
        • II. ÉTUDES CRITIQUES
    • INDEX
      • AUTEURS ET SOURCES ANTIQUES
      • AUTEURS ET PERSONNAGES DE LA RENAISSANCE
    • TABLE DES MATIÈRES

Vous consultez :

Titre du chapitre: Title Page

Pages :

Source :

Dolet, Étienne.
Carmina (1538).
Ed. Catherine Langlois-Pézeret.
Genève: Librairie Droz, 2009
9782600012676

Pour citer ce chapitre :

Dolet, Étienne.
Chap. « Title Page » in Carmina (1538).
Ed. Catherine Langlois-Pézeret.
Genève: Librairie Droz, 2009

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

Travaux d’Humanisme et Renaissance
CDLV
Étienne Dolet
CARMINA
(1538)
Edition traduite et annotée,
précédée d’une introduction
sur sa poétique par
Catherine LANGLOIS-PÉZERET
LIBRAIRIE DROZ S.A.
GENÈVE
11, rue Massot

Register citation

     

Add note


Report misprint

     

Add note


The record has been added to your citations page

The misprint has been reported to the publisher. Thank you !

Help