See operators
    • REMERCIEMENTS
    • INTRODUCTION
    • CHAPITRE PREMIER L’ITINÉRAIRE DE CHARLES FONTAINE LES VOIES DE LA TRADUCTION
      • I. LA TRADUCTION AU MOYEN AGE ET À LA RENAISSANCE
        • Adaptations et traductions
        • Traduction, translation et version
        • Traduction littérale et paraphrase
        • Imitation et création, la « querelle de la langue » au XVIe siècle
      • II. LES AMITIÉS INFLUENTES ET FIDÈLES DE L’ENTOURAGE POÉTIQUE ET HUMANISTE PARISIEN DES ANNÉES 1530-1540
        • Valets de chambre de François Ier et de Marguerite de Navarre
        • Précepteurs de grande maison et gouverneurs des princes : Nicolas Bérauld, Guillaume du Maine, Nicolas Bourbon, et surtout Pierre Saliat
    • CHAPITRE II PREMIERS DESTINATAIRES ET PREMIÈRES TRADUCTIONS (c. 1536-1554)
      • I. TRADUCTIONS DE TEXTES SACRÉS DESTINÉES À LA COUR
        • L’apprentissage de la traduction en vers : les Epistres de saint Paul dédiées à Marguerite de Navarre et à Charles de Valois, duc d’Orléans (ms. Vatican Reg. lat. 1630)
        • L’apprentissage de la traduction en prose : la Predestination des sainctz de saint Augustin, offerte à François Ier (ms. BNF fr. 13201), et autres traductions perdues
      • II. LE RÔLE MAJEUR DE JEAN BRINON (c. 1538-1555)
        • L’« amy aymant et bien aymé »
        • La traduction de fragments des Amours d’Ovide et de Catulle (c. 1539-1540 ?) publiée en 1588
        • La traduction des Remèdes d’Amour (c. 1546-1547 ?) publiée en 1555
        • Un éloge significatif de la Déiphire de L. B. Alberti
      • III. LES TRADUCTIONS EN PROSE DES ANNÉES 1541-1554
        • Les œuvres offertes à Claude d’Annebault : le Translat de duel (d’Alciat ?), le traité Des Songes d’Artémidore (1546 et 1555), et peut-être une Chiromance ?
        • Les Nouvelles et Antiques Merveilles de 1554
    • CHAPITRE III LES HÉROÏDES (c. 1546-1556) ET LA FIDÉLITÉ À OVIDE
      • I. DES HÉROÏDES OFFERTES À LA FAMILLE DE CRUSSOL
        • Présentation des deux éditions successives de 1552 et 1556
        • Présent ou œuvre de commande ?
      • II. LES HÉROÏDES AU MOYEN AGE ET LE SUCCÈS DES MANUSCRITS DANS LES COURS
      • III. L’ESSOR DE L’ÉPÎTRE À LA RENAISSANCE. IMITATEURS, TRADUCTEURS ET INVENTEURS D’ÉPÎTRES AMOUREUSES
        • Imitations d’héroïdes à la manière d’Ovide
        • Invention prolongée ou création continuée derrière Ovide
        • Traduction de textes sentis ou présentés comme des héroïdes
        • Le développement du genre de l’élégie
      • IV. FONTAINE À L’ÉCOUTE DE SES DEVANCIERS. LECTURES ET LEÇONS DES TRADUCTIONS ANTÉRIEURES ; RECHERCHE DE MODÈLES ET D’INVENTIONS
        • L’Italie
        • La version intégrale d’Octovien de Saint-Gelais
        • Les fragments de traductions : Saint-Romard, Jacques Colin et Du Bellay
      • V. POURQUOI TRADUIRE LES HÉROÏDES ?
        • Entrer dans la compétition sur le terrain des traductions d’Ovide
        • L’insatisfaction des traductions préexistantes et l’hommage à la langue française
        • Les sentiments et les traits d’esprit
        • Les Héroïdes préférées aux Métamorphoses : le choix de la brièveté et de la discontinuité narrative
        • L’histoire plutôt que la fable
      • VI. LA DOUBLE UTILITÉ DES HÉROÏDES POUR LES LECTEURS
        • Un modèle rhétorique
        • L’utilité morale
    • CHAPITRE IV LES HÉROÏDES D’OVIDE LE SAVANT ET LE POÈTE
      • I. DANS LA CONTINUITÉ DES HUMANISTES
        • La recherche du texte d’origine et son établissement savant (confrontation des éditions, référence aux variantes, etc.)
        • Fontaine éditeur : relectures et corrections d’Octovien et de Michel d’Amboise
      • II. CHARLES FONTAINE, COMMENTATEUR DE SES PROPRES TRADUCTIONS : UN DISPOSITIF LISIBLE
        • Les « préfaces » inspirées de l’édition Trechsel 1533 : imitation et invention
        • Les marginales
        • Les « annotations » en fin d’épître
      • III. LA BIBLIOTHÈQUE DE CHARLES FONTAINE
      • IV. LES PRINCIPES DE LA TRADUCTION : UN DISPOSITIF TRÈS ÉLABORÉ
        • Des principes affirmés : la fidélité à l’original et le rejet du mot-à-mot
        • Un autre principe : la concision
        • Le traitement du matériau antique : de la mythologie à la graphie. Actualisation de l’Antiquité ?
      • V. LA CONSCIENCE DES PRATIQUES ET DES LIMITES DE L’EXERCICE DE TRADUCTION
        • De belles équivalences
      • VI. UN CHAPITRE PARTICULIER DE LA TRADITION DES HÉROÏDES. L’INVENTION DE DIDON ET SON TRAITEMENT DANS LES GENRES LYRIQUES
    • CHAPITRE V MIMES, SENTENCES ET ÉNIGMES À L’USAGE DES ENFANTS ROYAUX NOUVELLES TRADUCTIONS DES DERNIÈRES ANNÉES (1557-1558)
      • I. MIMES ET SENTENCES
        • Des livres scolaires qui ont traversé le Moyen Age
        • Le rôle d’Erasme dans le regroupement et l’établissement de ces textes. Ses additions
        • Finalités de ces traductions au XVIe siècle
        • Sa plus grande originalité : traduction fidèle en prose et nouveaux commentaires
      • II. ENIGMES
        • L’énigme à la Renaissance
        • Charles Fontaine et les Enigmes de Symposius
    • CONCLUSION
    • ANNEXES : DÉDICACES ET TRADUCTIONS (TEXTES CHOISIS)
      • I. CHARLES FONTAINE, TRADUCTIONS INÉDITES CONTENUES DANS LE MS. VATICAN REGIUS LAT. 1630
        • Epistre de sainct Paul aux Colossiens dédiée à Marguerite de Navarre
        • Epistre de sainct Paul aux Philippiens dédiée à Charles de Valois
        • Epistre de sainct Paul à Philemondédiée à Charles de Valois
      • II. CHARLES FONTAINE, LE PREMIER LIVRE DE LA PREDESTINATION DES SAINCTZ DE SAINT AUGUSTIN (BNF MS. FR. 13201)
        • Dédicace au roi
      • III. CHARLES FONTAINE, LE JARDIN D’AMOUR, AVEC LA FONTAINE D’AMOUR [...] LE TOUT NOUVELLEMENT IMPRIMÉ , LYON : B. RIGAUD, 1588 (ARS. RÉS. 8° BL 12026)
        • [Dédicace à Jean Brinon]
        • Ovide, Amores, I, 5
        • Ovide, Amores, II, 3
        • Ovide, Amores, II, 4
        • Ovide, Amores, II, 10
        • Catulle, Carmina, III
        • Catulle, Carmina, V
      • IV. CHARLES FONTAINE, EPITOMÉ DES TROIS PREMIERS LIVRES DE ARTEMIDORUS ANCIEN AUTHEUR, TRAICTANT DES SONGES , LYON : J. DE TOURNES, 1546 (ARS. 8° S 14185)
        • Dédicace « à quelque personnage d’authorité »Le lieutenant et maréchal de France, Claude d’Annebault ; voir nos pp. 81 et suiv.
      • V. CHARLES FONTAINE, LES RUISSEAUX DE FONTAINE : ŒUVRE CONTENANS EPITRES, ELEGIES, CHANTS DIVERS, EPIGRAMMES, ODES ET ESTRENES POUR CETTE PRESENTE ANNEE 1555 , LYON : TH. PAYAN, 1555
        • Le translateur aux Lecteurs
      • VI. CHARLES FONTAINE, LES XXI EPITRES D’OVIDE , LYON : J. DE TOURNES ET G. GAZEAU, 1556
        • Dédicace à Madame de Crussol
        • Dédicace à Antoine de Crussol
        • Le translateur aux lecteurs
        • Petit avertissement aux lecteurs
      • VII. SAINT-ROMARD, « EPITRE SUR LE TRANSLAT DE MUSEUS, DES AMOURS DE LEANDRE ET HERO », XXI EPITRES D’OVIDE , LYON : J. DE TOURNES ET G. GAZEAU, 1556
      • VIII. CHARLES FONTAINE, ODES, ENIGMES ET EPIGRAMMES , LYON : J. CITOYS, 1557
        • Ode au cardinal de Chastillon
    • INDEX DES DÉDICATAIRES DE CHARLES FONTAINE
      • Personnages indiqués par leurs initiales :
    • INDEX DES NOMS CITÉS
    • BIBLIOGRAPHIE
      • I. CATALOGUES ET DICTIONNAIRES
      • II. MANUSCRITS
      • III. SOURCES IMPRIMÉES ANCIENNES
      • IV. EDITIONS MODERNES D’AUTEURS DU XVIe SIÈCLE
      • V. OUVRAGES CRITIQUES
    • TABLE DES MATIÈRES

Vous consultez :

Titre du chapitre: Title Page

Pages :

Source :

Molins, Marine.
Charles Fontaine Traducteur. Le poète et ses mécènes à la Renaissance.
Genève: Librairie Droz, 2011
9782600015097

Pour citer ce chapitre :

Molins, Marine.
Chap. « Title Page » in Charles Fontaine Traducteur. Le poète et ses mécènes à la Renaissance.
Genève: Librairie Droz, 2011

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

Travaux d’Humanisme et Renaissance
CDXCI
Marine Molins
CHARLES FONTAINE TRADUCTEUR
Le poète et ses mécènes à la Renaissance
LIBRAIRIE DROZ S.A.
11 rue Massot, Genève
Publié avec le concours
du centre de recherche Alithila
de l’université de Lille III.
Copyright 2011, by Librairie Droz S.A., 11 rue Massot, Genève.
Version numérique : Copyright 2015 by Librairie Droz S.A., Geneva (Switzerland)
All rights reserved. No part of this book may be reproduced
or translated in any form, by print, photoprint, microfilm, microfiche or any
other means without written permission.

Register citation

     

Add note


Report misprint

     

Add note


The record has been added to your citations page

The misprint has been reported to the publisher. Thank you !

Help