See operators
    • Dédicace
    • Rémerciements
    • ÉDITIONS DE RÉFÉRENCE ET ABRÉVIATIONS
      • a) Editions de référence des pièces du corpus
      • b) Autres éditions de référence
      • c) Liste des principales abréviations
      • d) Principes de citation
    • I. INTRODUCTION
      • 1. LE SCANDALE DE LA SOUFFRANCE DU JUSTE : BIBLE ET TRAGÉDIE
      • 2. LE CORPUS
      • 3. ÉTAT DE LA QUESTION ET ORIGINALITÉ DE LA PROBLÉMATIQUE
      • 4. MÉTHODOLOGIE : POUR UNE HERMÉNEUTIQUE DE LA TRAGÉDIE
        • 4. 1. De la forme au contenu et vice versa : l’« option morphologique »
        • 4. 2. Contre la fatalité tragique : événement vs parole
        • 4. 3. De la méthode au plan du travail
    • II. PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX DE LA TENTATION : UNE HERMÉNEUTIQUE DU RENVERSEMENT
      • 1. DÉFINITIONS ET TYPOLOGIES DE LA TENTATION DE L’ANTIQUITÉ À LA RENAISSANCE
        • 1. 1. La tentation dans l’Ancien et dans le Nouveau Testament
        • 1. 2. « On sue en effet tant que l’on vit ici bas, et on peine »Cyprien, De bono patientiae, 12 : « Sudatur enim quamdiu istic uiuitur et laboratur ».  : tentation et persécution, tentation et combat spirituel dans la littérature chrétienne
        • 1. 3. « Ostendam quam non sint quae uidentur mala » : la tentation dans le De Prouidentia de Sénèque
        • 1. 4. Le paradoxe au cœur de la tentation
      • 2. RENDRE À L’HISTOIRE SA LISIBILITÉ : LES ÉPREUVES DU NOUVEL ISRAËL
        • 2. 1. 1550-1571 : entre espoirs de légitimité et craintes d’extermination
        • 2. 2.  « … il n’y restoit nulle apparence » : un ethos de la difformité et de l’invisibilité
        • 2. 3.  Le principe de prudence interprétative
        • 2. 4. « Il n’est jà besoing de cercher des conjectures loingtaines ou obscures » : l’explication rétributive
        • 2. 5. La tentation de la foi
      • 3. « COMME REJETÉ DE DIEU » : ÉTHIQUE ET SPIRITUALITÉ DE L’ÉPREUVE DE LA FOI CHEZ CALVIN ET BÈZE
        • 3. 1. Lorsque « Dieu fait comme semblant d’estre sourd »CO 34, 609. Voir, supra, le deuxième vers du poème « Remonstrance aux Fideles de perseverer en leur saincte entreprise ». : une fiction mortelle
        • 3. 2. « Si les hommes se pouvoyent contrister sans excez en leurs afflictions »CO 33, 149. : les sentiments entre apologie et condamnation
        • 3. 3. « J’ay eu mon recours à la parole du Seigneur »Th. de Bèze, AS, p. 45. : vaincre les fantaisies mortifères
      • 4. TRAGÉDIE ET ÉPREUVE
        • 4. 1. Bèze, la Pléiade et l’invention de la tragédie française
        • 4. 2. Les trois critères traditionnels de la tragédie
        • 4. 3. La tentation spirituelle mise à l’épreuve tragique
    • III. THÉODORE DE BÈZE ABRAHAM SACRIFIANT. TRAGEDIE FRANÇOISE (1550)
      • 1. INTRODUCTION : DE LA TENTATION NARRÉE À LA TENTATION DIALOGUÉE
      • 2. SATAN EN HABIT DE MOINE : L’ANTI-SILÈNE OU LE PRINCE DES CONJECTURES « SELON LE MONDE »
      • 3. LE TRAGIQUE À L’ÉPREUVE DU PARADOXE SILÉNIQUE
        • 3. 1. Des laeta aux tristia ou la tentation endoxale
        • 3. 2. Le monologue protatique d’Abraham
        • 3. 3. « Et après ces choses » : la recordatio beneficiorum
        • 3. 4. « Ceste nouvelle nouvelle » : la rupture logique
        • 3. 5. Mora intolerabilis : le facteur temporelCf. Calvin, CO 23, 314. En comparant la présente épreuve avec l’épreuve de l’exil, Calvin conclut en disant que « in hoc autem negotio [dans l’épreuve de Gn 22] minus tolerabilis fuit mora, quae sanctum hominem quasi equuleo impositum saevissime torquebat ».
        • 3. 6. « Pour me mourir si malheureusement » : Abraham et la tentation tragique
      • 4. LES TRISTIA TRANSFIGURÉS : LE RENVERSEMENT PSALMIQUE
        • 4. 1. Isaac souffrant : la tentation christique
        • 4. 2. Finis laetus ?
      • 5. CONCLUSION : « DEI FILIOS PERPETUO EXERCITATOS »
    • IV. SAÜL OU LE « CERNE » VICIEUX DU PRÉSENT SAÜL LE FURIEUX DE JEAN DE LA TAILLE (1562 / 1572)
      • 1. INTRODUCTION : SAUVONS LE ROI SAÜL
      • 2. UNE DRAMATURGIE DE L’OUVERTURE
        • 2. 1. La figure protatique en question : pierre de touche d’une dramaturgie « transcendante »
        • 2. 2. La structure dramaturgique de Saül le furieux : entre circularité et ouverture
      • 3. LE « CERNE » VICIEUX DU PRÉSENT
        • 3. 1. La guerre des signes : colère divine vs Promesse divine
        • 3. 2. L’apparition de Samuel : d’une révélation l’autre
        • 3. 3. Les deux dernières exhortations à l’espérance
        • 3. 4. Une esthétique du « si »
      • 4. CONCLUSION : UNE ÉPREUVE SANS REVIREMENT PSALMIQUE
    • V. « LE SEIGNEUR NOSTRE MORT NE DEMANDE » DISCERNEMENT ET ÉPREUVE DANS LA FAMINE, OU LES GABEONITES (1573)
      • 1. INTRODUCTION : L’ÉPREUVE DE DAVID ET LA TENTATION DE LA SAINT-BARTHÉLEMY
      • 2. DAVID ET JOABE OU L’INTROUVABLE PROTAGONISTE
      • 3. LA TENTATION DE DAVID OU LE « CERNE » CONJURÉ
        • 3. 1. « Ah Eternel, où est ta promesse donnee / A nostre pere Abram » : la tentation du doute
        • 3. 2. La « response de l’Esprit » et pourquoi ce dernier n’aime pas les cantiques de David
        • 3. 3. Au-delà de la tentation : le choix de David
      • 4. L’ÉPREUVE DES MÈRES ET DES FILS
        • 4. 1. La tentation des fils vue de l’extérieur : le récit du messager
        • 4. 2. L’épreuve des mères
      • 5. CONCLUSION : LE DÉSESPOIR DE MEROBE OU L’INDÉCHIFFRABLE SALUT
    • VI. « MAIS DIEU DISPOSE TOUT » LE PEUPLE ÉLU FACE AU PROJET D’EXTERMINATION DANS L’AMAN D’ANDRÉ DE RIVAUDEAU (1559-1561 / 1566)
      • 1. INTRODUCTION : LA HANTISE DU PROJET D’EXTERMINATION
      • 2. DE BABINOT À BELLEAU : LES SURPRENANTES VOLTEFACES D’UN POURFENDEUR DE L’ESTHÉTIQUE PAGANISANTE
      • 3. MNÉMOSYNE OU LE REFUS DES « MACHINES »
        • 3. 1. La parole protatique au service d’une Mémoire inachevée
        • 3. 2. « Nous sommes au rasoir » : une urgence différée
      • 4. DIEU ENTRE « MEMOIRE » ET « OUBLIANCE NOIRE »
        • 4. 1. « Forces d’en haut pour neant atendues » : variations collectives sur les épreuves du passé
        • 4. 2. « Ou bien se on meurtrist les Juifs jusques à un » : la tentation d’Esther (Aman II, 6)
      • 4. 3. « Mourir helas ! » : Aman, figure de la réprobation ?
      • 5. CONCLUSION : LA MÉMOIRE INEFFICACE OU QUAND « NOS CERVELLES TAISOYENT MILLE FAITZ INSIGNES »
    • VII. DAVID À L’ÉPREUVE DE LA SOLITUDE LA DESCONFITURE DE GOLIATH DE JOACHIM DE COIGNAC (1551)
      • 1. INTRODUCTION : DAVID, SUCCESSEUR D’ABRAHAM ?
      • 2. « CE TRAICT DE TRAGEDIE » : GENRE ET ESTHÉTIQUE DE LA DESCONFITURE DE GOLIATH
      • 3. L’« ÉPREUVE » DE DAVID : UNE TRADITION LITTÉRAIRE REVISITÉE
      • 4. LA VOCATION DE DAVID : LA MAIN INVISIBLE DE DIEU
        • 4. 1. L’« horrible face » du mal imminent : Goliath, héros tragique
        • 4. 2. « Il semble que Dieu nous a mis / Pour tout jamais en oubliance » : les Israélites entre tentation du désespoir et attente du sauveur
        • 4. 3. « De moy, j’espere / Que j’en pourroye à bout venir » : la genèse d’une volonté de vocation
      • 5. « NOUS SOMMES ENVIRONNEZ /  DE NOZ MORTELZ ADVERSAIRES » : ESQUISSE D’UNE TENTATION
        • 5. 1. Le franchissement de l’abîme
        • 5. 2. La tentation liturgique ou la tentation canalisée
      • 6. CONCLUSION : « BENEIT SOIT LE NOM GLORIEUX »
    • VIII. LA TRAGI-COMEDIE D’A. DE LA CROIX (1561) UN CATÉCHISME DU MARTYRE
      • 1. INTRODUCTION
      • 2. D’A. D. L. C. À A. D. C. : « DESSOUS LA CROIX DE NOSTRE SEIGNEUR JESUS »
        • 2. 1. La question de la paternité
        • 2. 2. L’Histoire des persecutions (1563) : une dramaturgie de la constance
      • 3. LA TRAGI-COMEDIE  : UNE TRAGÉDIE QUI SE TERMINE DOUBLEMENT BIEN
        • 3. 1. Nabuchodonozor : un tyran parfait?
        • 3. 2. Du tyran au roi : le miracle de la conversion
        • 3. 3. « Nous, nous ne l’adorerons pas » : choisir l’issue fatale
        • 3. 4. Tragi-comédie, tragédie ou mystère?
      • 4. « ESPROUVER JE TE VOULOIS » : UN CATÉCHISME DE LA CONSTANCE
        • 4. 1. Abdenago vs Misach et Sidrach : une mise à l’épreuve en six questions
        • 4. 2. « Mourons, mourons, louans Dieu »
      • 5. CONCLUSION : « OR AVEZ VOUS PEU VOIR L’INVARIABLE FOY » (TC , v. 2185)
    • IX. LA TRILOGIE DAVIDIQUE DE LOUIS DES MASURES (1562 / 1566) « UNE TRAGEDIE ASSIDUELLE ET VRAYE »
      • 1. PRÉLUDE : COMMENT PEROT DEVINT GOLIATH
      • 2. DIEU « SOUDEIN FIT ESLEVER MON ŒIL » : UNE DRAMATURGIE DE L’EXSPECTATIO
        • 2. 1. « A l’ancienne mode, / Quelques tragiques traits » : tragédie ou mystère?
        • 2. 2. La courbe tragique
      • 3. L’ARCHITECTURE DES TRAGEDIES SAINCTES
        • 3. 1. David combattant
        • 3. 2. David triomphant
        • 3. 3. David fugitif
      • 4. NE PAS S’ARRÊTER AUX « APPARENTS MAUX » : UNE RÉÉDUCATION DU REGARD
        • 4. 1. Les « apparents maux » : la « conference » des armes
        • 4. 2. Les « apparents biens »
        • 4. 3. La composante temporelle : « priez / chantez sans cesse »
        • 4. 4. Une hiérarchie spirituelle : les autres personnages des Tragedies sainctes
        • 4. 5. La prière interrompue ou lorsque les cieux deviennent opaques
      • 5. PAR-DELÀ LE GOUFFRE DE LA TENTATION : LE CHANT ET L’ASSURANCE ÉPIQUE
      • 6. CONCLUSION : LES INTERMITTENCES DE LA GRÂCE DIVINE
    • X. CONCLUSION
      • 1. L’ÉPREUVE DE LA FOI : À LA FRONTIÈRE ENTRE POÉTIQUE ANTIQUISANTE ET POÉTIQUE RÉFORMÉE
        • 1. 1. Versification et dramaturgie
        • 1. 2. Anatomie de l’épreuve
      • 2. LE DÉSANGOISSEMENT, UN ÉCHEC DRAMATIQUE ?
    • BIBLIOGRAPHIE
      • 1. AUTEURS DU CORPUS
        • a) Théodore de Bèze
        • b) Jean de La Taille
        • c) André de Rivaudeau
        • d) Joachim de Coignac
        • e) A. de La Croix / Antoine de la Roche-Chandieu
        • f) Louis Des Masures
      • 2. THÉÂTRE
        • a) Tragédie antique
        • b) Théâtre médiéval
        • c) Théâtre des XVIe-XVIIe siècles
      • 3. SOURCES DU XVIe SIÈCLE (SANS LE THÉÂTRE)
      • 4. AUTRES SOURCES
      • 5. ÉTUDES
        • a) Etudes sur le théâtre
        • b) Etudes sur la littérature de la Renaissance
        • c) Histoire, histoire des idées, théologie
        • d) Critique littéraire
    • INDEX DES PASSAGES BIBLIQUES
    • INDEX GÉNÉRAL
    • TABLE DES MATIÈRES ANALYTIQUE

Vous consultez :

Titre du chapitre: Title Page

Pages :

Source :

Stawarz-Luginbühl, Ruth.
Un Théâtre de l’épreuve. Tragédies huguenotes en marge des guerres de religion en France (1550-1573).
Genève: Librairie Droz, 2012
9782600015783

Pour citer ce chapitre :

Stawarz-Luginbühl, Ruth.
Chap. « Title Page » in Un Théâtre de l’épreuve. Tragédies huguenotes en marge des guerres de religion en France (1550-1573).
Genève: Librairie Droz, 2012

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

TRAVAUX D’HUMANISME ET RENAISSANCE
DV
RUTH STAWARZ-LUGINBÜHL
UN THÉÂTRE DE L’ÉPREUVE
Tragédies huguenotes en marge
des guerres de religion en France
1550-1573
LIBRAIRIE DROZ S.A.
11, rue Massot
GENEVE
Ouvrage publié avec le soutien
du Fonds national suisse
de la Recherche scientifique.
Distribué en France par Erudist :
www.erudist.net
Copyright 2012 by Librairie Droz S.A., 11, rue Massot, Genève.
Version numérique : Copyright 2015 by Librairie Droz S.A., 11, rue Massot, Genève.
All rights reserved. No part of this book may be reproduced
or translated in any form, by print, photoprint, microfilm, microfiche or
any other means without written permission.

Register citation

     

Add note


Report misprint

     

Add note


The record has been added to your citations page

The misprint has been reported to the publisher. Thank you !

Help