See operators
    • Mentions légales
    • AVANT-PROPOS
    • Dédicace
    • REMERCIEMENTS
    • INTRODUCTION
      • 1. POURQUOI ÉTUDIER LES HEBRAÏSANTS CHRÉTIENS EN FRANCE ?
      • 2. DÉFINITION DU CORPUS ET CHOIX DES DATES
      • 3. PLACE PARTICULIÈRE DE L’HÉBREU DANS LA RÉFLEXION GRAMMATICALE AU 16e SIÈCLE
      • 4. OBJECTIFS DE CE TRAVAIL
      • TRANSCRIPTION DE L’HÉBREU
    • CHAPITRE PREMIER L’ENSEIGNEMENT DE L’HÉBREU EN FRANCE
      • SECTION 1 : POURQUOI ÉTUDIE-T-ON L’HÉBREU ?
        • 1.1. Hébreu et théologie
        • 1.2. L’étude de l’hébreu comme nécessité scientifique et intellectuelle
        • 1.3. Conclusion
      • SECTION 2 : L’ENSEIGNEMENT DE L’HÉBREU EN FRANCE A L’ÉPOQUE MÉDIÉVALE
      • SECTION 3 : ENSEIGNANTS ET ÉTUDIANTS D’HÉBREU (1500-1680)
        • 3.1. Introduction
        • 3.2. Le rôle des juifs convertis
        • 3.3. Les lecteurs royaux et leurs élèves
        • 3.4. Catholiques et protestants
        • 3.5. Leçons privées, autodidactes
    • CHAPITRE 2 IMPRESSION ET DIFFUSION DES GRAMMAIRES HÉBRAÏQUES EN FRANCE
      • SECTION 1 : L’IMPRIMERIE HÉBRAÏQUE EN FRANCE
        • 1.1. Lieux d’impression
        • 1.2. Imprimeurs et typographes
      • SECTION 2 : LA PUBLICATION DES GRAMMAIRES, DE 1509 À 1670
        • 2.1. Tableau des publications en Europe
        • 2.2. Commentaires
      • SECTION 3 : L’ALPHABETUM HEBRAICUM, UNE SPÉCIALITÉ FRANÇAISE DU 16e SIÈCLE
        • 3.1. Généralités
        • 3.2. La publication des alphabets
        • 3.3. Le problème des alphabets de c. 1512 et c. 1514
      • SECTION 4 : LES INVENTAIRES DE BIBLIOTHÈQUES NOUS RENSEIGNENT-ILS SUR LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES HEBRAÏQUES ?
        • 4.1. Introduction
        • 4.2. Quels outils de travail trouve-t-on dans les inventaires ?
        • 4.3. Apprenait-on vraiment l’hébreu ?
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 3 L'ALPHABETUM HEBRAICUM CARACTÉRISTIQUES ET ÉVOLUTION
      • SECTION 1 : AVANT 1520
      • SECTION 2 : LES ALPHABETS D’ESTIENNE
        • 2.1. L’alphabetum graecum et hebraicum de 1528
        • 2.2. L’Alphabetum hebraicum de 1539
        • 2.3. Editions ultérieures de L’alphabetum hebraicum
        • 2.4. Les éditions de 1563 et 1566 (Paris)
        • 2.5. L’édition d’A. R. Chevalier (Cevallerius)
        • 2.6. Remarques finales
      • SECTION 3 : AUTRES ALPHABETS
        • 3.1. Les alphabets de Guidacerius
        • 3.2. L’alphabet de Drosay (1543)
        • 3.3. Les alphabets de G. Génébrard
        • 3.4. Les ouvrages de J. Boulaese
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 4 FRANÇOIS TISSARD
      • SECTION 1 : DONNÉES BIOGRAPHIQUES
      • SECTION 2 : LES OUVRAGES PUBLIÉS PAR F. TISSARD
      • SECTION 3 : POURQUOI L’HÉBREU ?
        • 3.1. Les motivations de Tissard
        • 3.2. Tissard et les juifs
      • SECTION 4 : LA PREMIÈRE GRAMMAIRE DE L’HÉBREU PUBLIÉE EN FRANCE
        • 4.1. Plan de l’ouvrage de 1509
        • 4.2. L’alphabetum hebraicum (fol. 24r°)
        • 4.3. Eléments de phonétique
        • 4.4. Exercices de lecture
        • 4.5. Le nom
        • 4.6. Morphologie verbale
        • 4.7. La terminologie de Tissard
        • 4.8. Quelle grammaire Tissard a-t-il utilisée ?
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 5 SANCTES PAGNINUS, TRADUCTEUR ET GRAMMAIRIEN
      • SECTION 1 : DONNÉES BIOGRAPHIQUES
      • SECTION 2 : PAGNINUS TRADUCTEUR DE LA BIBLE
        • 2.1. Relation à Saint Jérôme
        • 2.2. Quelques exemples de la méthode de Pagninus
        • 2.3. Postérité de la nova translatio
      • SECTION 3 : LES HEBRAICARUM INSTITUTIONUM LIBRI QUATUOR
        • 3.1. L’édition de 1526
        • 3.2. L’édition de 1549
        • 3.3. Les éditions abrégées
      • SECTION 4 : PAGNINUS GRAMMAIRIEN
        • 4.1. Plan de la grammaire
        • 4.2. Théorie de la langue hébraïque
        • 4.3. Phonétique
        • 4.4. Le nom
        • 4.5. Traitement du verbe
        • 4.6. La description morphologique chez Pagninus : conclusion
        • 4.7. Le livre IV
        • 4.8. Syntaxe
        • 4.9. La question des sources
      • SECTION 5 : LE THESAURUS LINGUAE SANCTAE
        • 5.1. L’édition de 1529
        • 5.2. L’édition de 1548
        • 5.3. Les éditions annotées par Mercier
        • 5.4. Les éditions abrégées
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 6 L’« ÉCOLE DE LOUVAIN » : CLÉNARD ET CAMPENSIS
      • SECTION 1 : CLÉNARD ET LES LANGUES ORIENTALES
      • SECTION 2 : LA TABULA IN GRAMMATICEN HEBRAEAM DE CLÉNARD
        • 2.1. L’édition de 1529
        • 2.2. L’édition de 1544 (Wechel)
        • 2.3. L’édition revue par Cinqarbres (1550)
        • 2.4. La réédition de 1564
      • SECTION 3 : LA PÉDAGOGIE CLÉNARDIENNE
      • SECTION 4 : LES RELATIONS CAMPENSIS / CLÉNARD
        • 4.1. La grammaire de Campensis
        • 4.2. De la grammaire de Campensis à la tabula de Clenard
        • 4.3. « Campensem nollem videri emendare »
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 7 AUTOUR DES LECTEURS ROYAUX (1530-1587)
      • SECTION 1 : LES RUDIMENTA DE CHÉRADAME
        • 1.1. Chéradame est-il l’auteur des Rudimenta ?
        • 1.2. Des « rudiments » bien nommés
      • SECTION 2 : AGATHIUS GUIDACERIUS
        • 2.1. Les préfaces de Guidacerius
        • 2.2. Sa méthode
      • SECTION 3 : LE DIALOGUS DE PAUL PARADIS
      • SECTION 4 : VATABLE ET LE SENS LITTÉRAL
        • 4.2. Les notes de Vatable
      • SECTION 5 : UN DISCIPLE DE GUIDACERIUS : ALAIN RESTAULD DE CALIGNY
      • SECTION 6 : R. BAYNES, CONTINUATEUR DE PAGNINUS
      • SECTION 7 : JEAN MERCIER ET LES COMMENCEMENTS DE L’ÉTUDE DU TARGUM
        • 7.1. Le goût de l’exégèse littérale
        • 7.2. Les tabulae in chaldaeam grammaticen (1550)
      • SECTION 8 : UN CONTINUATEUR DE CLÉNARD : JEAN CINQARBRES
        • 8.1. L’édition de 1546
        • 8.2. L’epitome operis de re grammatica de 1559
        • 8.3. L’édition de 1609
      • SECTION 9 : GÉNÉBRARD ET L’ÉMERGENCE DE LA LITTÉRATURE RABBINIQUE
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 8 LA GRAMMAIRE HÉBRAÏQUE EN FRANCE DE 1500 A 1570 : ESSAI DE SYNTHÈSE
      • SECTION 1 : LA DESCRIPTION PHONÉTIQUE
      • SECTION 2 : QUESTIONS DE MORPHOLOGIE
      • SECTION 3 : « LES HÉBREUX N’ONT PAS DE CAS, MAIS… »
      • SECTION 4 : APPARITION D’UNE TERMINOLOGIE SPÉCIFIQUE
        • 4.5. Deux cas particuliers : « affixe » et « radix »
      • SECTION 5 : LA QUESTION DES SOURCES
        • 5.1. Le « priscien hébreu » : David Qimḥi
        • 5.2. « Transfert de connaissances » du monde juif au monde chrétien
        • 5.3. L’influence de Lévita
        • 5.4. Conclusion
      • SECTION 6 : LES « LANGUES ORIENTALES » ET LES PREMIÈRES TENTATIVES DE GRAMMAIRE COMPARÉE
        • 6.1. L’arabe dans les grammaires hébraïques
        • 6.2. Deux précurseurs de la philologie comparée : Postel et Caninius
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CHAPITRE 9 LE DIX-SEPTIÈME SIÈCLE
      • SECTION 1 : LES GRAMMAIRES PUBLIÉES EN FRANCE DE 1600 A 1649
        • 1.1. La grammaire de Bellarmin annotée par De Muis (1622)
        • 1.2. La grammaire de G. Mayr (1622)
        • 1.3. La grammaire de Thomas Dufour (1642)
        • 1.4. La grammaire de Nicolas Abram (1645)
        • 1.5. Conclusion
      • SECTION 2 : HÉBREU RABBINIQUE ET LEXICOGRAPHIE
        • 1.1. Philippe d’Aquin (c. 1575-1650)
        • 1.2. Jean Plantavit de la Pause (1576-1651)
      • SECTION 3 : p. RAMUS, p. MARTIN, ET J. BUXTORF
        • 3.1. La grammaire de p. Martinius
        • 3.2. Comparaison Buxtorf/Martinius : plan de la grammaire
        • 3.3. Postérité de la grammaire de Martinius
      • CONCLUSION DU CHAPITRE
    • CONCLUSION GÉNÉRALE
      • UN RÔLE DE DIFFUSION À RÉESTIMER
      • DU BON USAGE DES MANUELS SCOLAIRES
      • LES LECTEURS ROYAUX
      • IMPORTANCE DE PAGNINUS
      • LA DÉSACRALISATION DE L’HÉBREU
      • DE LA GRAMMAIRE À LA CRITIQUE
    • ANNEXES
      • ANNEXE N° 1 LE DÉCRET « INTER SOLLICITUDINES » SUR L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES ORIENTALES (Source : Lecler 1964 : 193 s.)
      • ANNEXE N° 2 L’ENSEIGNEMENT DES LECTEURS ROYAUX EN 1534
      • ANNEXE N° 3 LA PUBLICATION DES GRAMMAIRES EN FRANCE (1509-1650)
      • ANNEXE N° 4 LA PUBLICATION DES ALPHABETS EN FRANCE (1514-1600)
      • ANNEXE N° 5 DESCRIPTION DES EXEMPLAIRES ÉTUDIÉS
        • LISTE DES ABRÉVIATIONS UTILISÉES
        • n° 1 (chap. 4) TISSARD, François [Grammatica hebraica] G. Gourmont, 1508 ou 1509
        • n° 2 (chap. 5) PAGNINUS, Sanctes Hebraicarum institutionum Libri IIII R. Estienne, 1549
        • n° 3 (chap. 5) PAGNINUS, Sanctes Institutionum Hebraicarum abbreviatio Paris, R. Estienne, 1546
        • n° 4 (chap. 6) CLÉNARD (CLEYNAERTS) NICOLAS Tabula in grammaticen hebraeam Chr. Wechel, Paris 1544
        • n° 5 (chap. 6) CLÉNARD (CLEYNAERTS) NICOLAS Tabula in grammaticen hebraeam Martin Le Jeune, Paris 1552
        • n° 6 (chap. 6) CLÉNARD (CLEYNAERTS) NICOLAS Tabula in grammaticen hebraeam Martin Le Jeune, Paris, 1564
        • n° 7 (chap. 6) CAMPENSIS IOANNES Ex variis libellis Eliae… Paris, Chr. Wechel, 1539.
        • n° 8 (chap. 7) PARADIS, Paul (CANOSSA) De modo legendi hebraice dialogus Paris, J. de Gourmont, 1534
        • n° 9 (chap. 7) GUIDACERIUS Agathius Institutiones Grammaticae hebraicae linguae, Paris, Gourmont, 1529
        • n° 10 (chap. 7) GUIDACERIUS Agathius Peculium Agathi Chr. Wechel, 1537
        • n° 11 (chap. 7) GUIDACERIUS Agathius Peculium Agathi, liber secundus Paris, Chr. Wechel, 1539
        • n° 12 (chap. 7) RESTAULD DE CALIGNY Alain Institutiones Hebraicae Paris, Chr. Wechel, 1541
        • n° 13 (chap. 7) CINQUARBRES, Jean (= QUINQUARBOREUS, Johannes) De re grammatica hebraeorum opus Paris, J. Bogard, 1546
        • n° 14 (chap. 7) CINQUARBRES, Jean (= QUINQUARBOREUS, Johannes) Institutiones in linguam hebraicam Paris, Chr. Wechel, 1559
        • n° 15 (chap. 7) CINQUARBRES, Jean (= QUINQUARBOREUS, Johannes) Linguae hebraicae institutiones absolutissimae Paris, Le Bé, 1609
        • n° 16 (chap. 7) BAYNES RALPH (BAYNUS RODOLPHUS) Prima rudimenta in linguam hebraeam Paris, Chr. Wechel, 1550
        • n° 17 (chap. 7) BAYNES RALPH (BAYNUS RODOLPHUS) Compendium Michlol Paris, C. Estienne, 1554.
        • n° 18 (chap. 7) GENEBRARD, GILBERT ΕΙΣΑΓΩΓΗ rabbinica Paris, Martin Le Jeune, 1563
        • n° 19 (chap. 8) MÜNSTER Sébastien Compendium Hebraicae Grammaticae Paris, Chr. Wechel, 1537.
        • n° 20 (chap. 8) CANINIUS, ANGELUS Institutiones linguae Syriacae, Assyriacae atque Talmudicae Paris, C. Estienne, 1554
        • n° 21 (chap. 9) BELLARMIN, Robert Institutiones linguae hebraicae Paris, J. Libert, 1622.
        • n° 22 (chap. 9) MAYR GEORG Institutiones linguae hebraicae, Lyon, Jullieron, 1622
        • n° 23 (chap. 9) DUFOUR THOMAS Linguae hebraicae opus grammaticum Paris, J. Du Gast, 1642
        • n° 24 (chap. 9) ABRAM, Nicolas Epitome rudimentorum linguae hebraicae Paris, M. et J. Henault, 1645
        • n° 26 (chap. 9) MARTINIUS PETRUS Grammatica hebraea La Rochelle, J. Haultin, 1591
        • n° 27 (chap. 3) [GUIDACERIUS, Agathius] Alphabetum hebraicum Paris, Chr. Wechel, 1542
        • n° 28 (chap. 3) Alphabetum Hebraicum Paris, R. Estienne, 1563
      • ANNEXE N° 6 LES TERMES GRAMMATICAUX HÉBRAÏQUES CHEZ TISSARD (1509)
    • BIBLIOGRAPHIE
      • SIGLES ET ABRÉVIATIONS EMPLOYÉS DANS LA BIBLIOGRAPHIE
      • RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
        • I. Sources primaires
        • II. Sources critiques
        • AUTRES ARTICLES ET OUVRAGES CONSULTÉS
    • INDEX NOMINUM rédigé par Florence Heymann
    • TABLE DES MATIÈRES

Vous consultez :

Titre du chapitre: Title Page

Pages :

Source :

Kessler Mesguich, Sophie.
Les études hébraïques en France, de François Tissard à Richard Simon (1508-1680).
Ed. Max Engammare.
Genève: Librairie Droz, 2013
9782600016414

Pour citer ce chapitre :

Kessler Mesguich, Sophie.
Chap. « Title Page » in Les études hébraïques en France, de François Tissard à Richard Simon (1508-1680).
Ed. Max Engammare.
Genève: Librairie Droz, 2013

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

Travaux d’Humanisme et Renaissance
DXVII
LES ÉTUDES HÉBRAÏQUES EN FRANCE
DE FRANÇOIS TISSARD À RICHARD SIMON
(1508-1680)
Avant-propos de Max Engammare
LIBRAIRIE DROZ S.A.
11, rue Massot
GENÈVE
2013

Register citation

     

Add note


Report misprint

     

Add note


The record has been added to your citations page

The misprint has been reported to the publisher. Thank you !

Help