Voir les opérateurs
    • Mentions légales
    • Prix
    • LISTE DES ABRÉVIATIONS
    • NICOLAS ELLAIN (1534 ou 1540 ? – 1621)
      • Les premiers vers d’un protégé des Du Bellay (1560)
      • Vers encomiastiques, vers amoureux : Les Sonnets de Nicolas Ellain (1561)
      • Salut à un nouvel évêque : le Discours panegyricque à… Messire Pierre de Gondy … (1570)
      • Une brillante carrière de médecin (1571-1621)
    • PIERRE ENOC DE LA MESCHINIÈRE (v. 1550 ou 1551 ? – apr. 1597/1617 ?)
      • Fils de pasteur, filleul de Viret
      • Des amours genevoises contrariées (1570-1572)
      • Départ pour Lyon, apparition du « sieur de la Meschiniere » (1573-1574)
      • Un protecteur à la mauvaise réputation : Jacques de La Fin
      • Entre pétrarquisme et poésie « anti-mondaine » : La Céocyre…, un curieux recueil (1578)
      • Une disparition mystérieuse…
    • CLAUDE TOGNIEL D’ESPENCE (1511 – 1571)
      • Un brillant théologien champenois
      • Espence au colloque de Poissy (1561)
      • Un prosateur charmé par la poésie
      • Une vie sociale plaisante, une fin paisible
    • CHARLES D’ESPINAY (1531 – 1591)
      • Naissance et milieu familial
      • Sur le siège épiscopal de Dol
      • L’évêque et la Ligue
      • Un néo-pétrarquiste admirateur de Ronsard* et de Du Bellay*
    • ROBERT III ESTIENNE (v. 1559/1560 – 1629)
      • L’héritier d’une dynastie d’imprimeurs-humanistes
      • Le poète et ses vers de circonstance
      • Les Larmes de Saint Pierre (1595)
    • CLAUDE EXPILLY (1561 – 1636)
      • Enfance et jeunesse d’un bourgeois de Voiron
      • Une carrière grenobloise
      • Un royaliste dépourvu d’hésitations
      • Un personnage considérable
      • Les Poëmes (1596 et 1624
      • Les autres publications d’Expilly
    • ANTOINE FAVRE (1557 – 1624)
      • Une brillante carrière de magistrat, une ascension rapide
      • La création de l’Académie florimontane, des missions diplomatiques importantes
      • Premiers vers pour une tragédie : Les Gordians et les Maximins… (1589)
      • Des sonnets spirituels inspirés par saint François de Sales (1595)
      • Les Entretiens spirituels , testament poétique du président Favre (1601)
    • AUGIER FERRIER (1513 – 1588)
      • Jeunesse et études
      • De brillants débuts de carrière (1543-1548)
      • Médecin et astrologue de la reine Catherine (1549-1559)
      • Faute de guérir les patients, on le pleure : les tombeaux poétiques de Ferrier (1559)
      • Voyage et séjour en Italie, retour et installation à Toulouse (1560-1579)
      • Une querelle fameuse avec Jean Bodin (1579-1581)
      • Professeur à la faculté de médecine de Toulouse (1581-1588)
    • SIEUR DE FERRON (actif en 1596)
      • Un gentilhomme au service des Nemours
      • Premières poésies
      • Le tombeau de Nemours, ou Le Dueil du Sieur du Ferron (1596)
    • ANDRÉ MAGE DE FIEFMELIN (1561/1566 – 1603)
      • Un gentilhomme réformé de l’île d’Oléron
      • Un poète prolifique et passionné
      • Un sonnettiste amoureux des femmes et de Dieu
    • JEAN FIGON (v. 1535 – apr. 1584 ?)
      • Un étudiant dauphinois lauréat des Jeux Floraux
      • Conversion à la Réforme
      • Une confusion entre deux pasteurs homonymes
      • Prédication en Dauphiné
      • Une poésie juridique : comment tourner en vers l’art du testament et des négociations (1572-1574)
      • Derniers vers et disparition
    • NICOLAS FILLEUL (1537 – v. 1594)
      • Un nobliau rouennais
      • Premières poésies : Le Discours de 1560
      • De la tragédie à l’églogue : Filleul, son Achille et ses Théâtres de Gaillon (1561-1566)
      • Filleul aumônier de deux rois
      • Filleul engagé aux côtés des « Politiques » ?
    • RENÉ FLACÉ (1530 – 1600)
      • Un prêtre et pédagogue manceau
      • Une œuvre variée
      • Le Catechisme tourné en vers françois (1576)
    • CHARLES FONTAINE (1514 – apr. 1564)
      • Une jeunesse parisienne
      • Au cœur de toutes les querelles littéraires (1534-1539)
      • Premiers pas à la cour
      • Un décevant voyage italien et l’installation à Lyon (1540)
      • La « Querelle des femmes » (1541)
      • Veuvage, remariage et procès (1544-1547)
      • Vers de complaisance et travaux de traduction (1547-1555)
      • Un marotique, admirateur impuissant de la Pléiade (1550-1555)
      • Un éphémère principat, une abondante production poétique (1555-1557)
      • Une fin de vie mystérieuse (1559-1564)
    • JACQUES DE FONTENY (v. 1567 – v. 1628)
      • Une jeunesse studieuse, un père attentif
      • Les débuts du poète : La premiere partie des Esbats poëtiques… (1587)
      • Un auteur vite devenu prolifiquePour une bibliographie détaillée des œuvres de Jacques de Fonteny, voir Frédéric Lachèvre, Les recueils collectifs de poésies libres et satiriques, Paris, Champion, 1914, p. 213-215.
      • Membre de la cour de Marguerite de Valois (1605-1615)
      • Poète médiocre, mais émailleur de talent : le témoignage de Pierre de L’Estoile
      • Une fin de vie bien obscure
    • ETIENNE FORCADEL (v. 1520 – 1577/1578)
      • Un fils de marchand devenu juriste
      • Premiers vers et premiers recueils d’un marotique admirateur de Ronsard* (1544-1551)
      • Une carrière universitaire, un savoir salué par les contemporains
      • Mort et postérité d’un Toulousain d’adoption
    • GERMAIN FORGET (v. 1550 ? – 1615/1618)
      • Avocat un jour, avocat toujours
      • Premières poésies : une veine encomiastique (1574-1576)
      • Après sept ans de silence : Les Plaisirs, et felicitez de la vie rustique (1584)
      • Un intérêt tardif pour les mathématiques
    • JEAN FORNIER (v. 1530 – 1582/1584)
      • Un bourgeois montalbanais
      • Un humaniste complet : traducteur italianisant avec son Roland furieux rimé (1553-1555)
      • Traducteur du grec avec Les affections de divers amans de Parthenius de Nicée (1555)
      • Poète français amateur d’astrologie, avec L’Uranie (1555)
      • Deux recueils poétiques perdus (1555-1557)
      • Une entreprise historisante : la traduction de la Chronique de Montfort (1562)
      • Conversion à la Réforme et poésie de combat : L’Affliction de Montauban (1562-1563)
      • Responsabilités et fin de vie (1565-1584)
    • MICHEL FOUCQUÉ (v. 1515/1520 ? – v. 1575/1580 ?)
      • Un prêtre manceau installé à Tours
      • Des premières œuvres restées inédites ou perdues (1541-1550)
      • La Vie de […] nostre Seigneur Jesus Christ […] : le fruit d’une longue gestation (v. 1559-1574)
    • GÉRARD FRANÇOIS (v. 1550 ? – entre 1595 et 1610)
      • La carrière d’un médecin-poète étampois
      • Un traité de médecine en vers : Les trois premiers livres de la Santé (1583)
      • Une médiocre incursion politique : La maladie du grand corps de la France (1595)
    • ANTOINE GAU DE FRÉGEVILLE (v. 1540 ? – 1590 ?)
      • Une famille de notables réalmontais passés au protestantisme
      • Premiers essais poétiques sur la politique et les mœurs du temps (1570)
      • Une charge contre l’alchimie : la Palinodie chimique, ou les Erreurs de cest Art … (1588)
      • Une mort dans l’anonymat (1590 ?)
    • FRONTON DU DUC (1559 – 1624)
      • Une brillante recrue pour les jésuites
      • Une tragédie aux qualités indéniables : L’Histoire tragique de la Pucelle de Dom-Remy… (1580)Sur la pièce et sa disposition, voir notamment C. Mazouer, « Le père Fronton du Duc et son Histoire tragique de la Pucelle d’Orléans », dans Les rancises parmi les hommes aux XVIe et XVIIe siècles, Actes du Colloque de Clermont-Ferrand (avril 1985), Clermont-Ferrand, Presses universitaires, 1987, p. 417-429.
      • L’édition nancéienne de L’Histoire tragique de la Pucelle de Dom-Remy… (1581)
    • ANTOINE FUMÉE (v. 1525 – apr. 1584)
      • La brillante carrière d’un haut magistrat
      • Des amitiés poétiques, une contribution controversée
      • Un trio de petits textes poétiques : Daphnis, Livia et Amaryllis (1574)
      • Une modeste contribution d’historien à visée politique
    • GILLES FUMÉE (v. 1535 ? – apr. 1604 ?)
      • Précepteur dans une grande famille normande
      • Le Miroir de loyauté, une traduction-adaptation de l’AriosteGilles Fumée est pourtant absent de l’étude d’Emile Picot sur Les Français italianisants. (1575)
      • Vers encomiastiques dans une publication posthume de Claude d’Espence*
      • Amitié avec l’aumônier du roi
    • ADRIEN DE GADOU (v. 1530 –1580 ?)
      • Un modeste gentilhomme chartrain
      • Des premiers vers à la recherche d’un mécène : les Œuvres poetiques d’Adrian de Gasdou… (1556)
      • Un retour en force : les trois recueils de 1573
      • La Marguerite…
      • Le Premier Livre des Paysages…
      • Le Songe du Saussay …
      • Une disparition complète et mystérieuse
    • AUGER GAILLARD (v. 1530 – 1595)
      • Des origines modestes, un charron de métierSur la famille Gaillard, voir notamment Ernest Nègre, « Les origines d’Auger Gaillard », dans Revue du Tarn, 1960, p. 337-341. Voir aussi Charles Garrisson, Augié Gaillard, roudié de Rabastens : sa vie, son temps, ses œuvres, Paris, Droz, 1936 et, plus récemment, Jean-François Courouau, Moun Lengatge bèl – Les choix linguistiques minoritaires en France (1490-1660), C.H.R. 86, Genève, Droz, 2008.
      • Huguenot de guerre, soldat de fortune (1561-1576)
      • Poète et violoneux à Montauban (1576-1582)
      • Un huguenot rigoureux, grognon et fort peu courtisan
      • Les dernières années : nouvel exil et pauvreté (1582-1595)
      • Une œuvre importante et variée (1579-1593)
    • LOUIS GALAUP DE CHASTEUIL (1554 – 1598)
      • Une famille bourgeoise d’Aix à l’ascension sociale récente
      • Une carrière juridique fort discrète
      • A la cour du chevalier d’Angoulême
      • Un ralliement tardif à Henri IV
      • Des publications rares : l ’Imitation des Pseaumes de la Penitence Royalle (1596-1597) et le Poème sur la réduction de Marseille (1597)
      • Une œuvre poétique restée en grande partie manuscrite
      • Une disparition précoce
    • CHRISTOFLE DE GAMON (1574 – 1622)
      • Une famille bourgeoise du Vivarais, un père consul et protestant
      • Un poète précoce, mais sans ambition de carrière
      • Un curieux poème piscicole : Les Pescheries … (1599)
      • Au royaume des fadaises : Le Jardinet de Poésie… (1600)
      • Gamon et l’alchimie
      • Gamon, poète religieux : La Muse divine … (1600)
      • Gamon critique de Du Bartas* : la Semaine ou Création du monde … (1609)
    • CLAUDE GARNIER (v. 1582 – ap. 1633)
      • Un Parisien de souche
      • Des débuts poétiques précoces, une longue carrière de poète courtisan
      • Le culte des poètes disparus
      • Le dernier gardien de l’héritage ronsardien
      • L’Amour victorieus … (1609)
    • ROBERT GARNIER (1545 – 1590)
      • Garnier au collège
      • Garnier à Toulouse
      • Garnier à Paris
      • Garnier se fixe au Mans
      • Poursuite de la carrière littéraire de Garnier
      • Garnier le ligueur
      • Le poète tragique
      • Un regard sur l’œuvre
    • SÉBASTIEN GARNIER (v. 1548 – v. 1595)
      • Carrière et vie d’un magistrat blésois
      • Chantre de la monarchie : La Henriade et La Loyssée (1593-1594)
      • Garnier exhumé : la réédition de 1770Sébastien Garnier, La Henriade, et la Loyssée, de Sebastian Garnier, Procureur du Roi Henri IV, au Comté et Bailliage de Blois. Seconde édition ; Sur la copie imprimée à Blois, chez la Veuve Gomet, en 1594 et 1593, Paris, J. B. G. Musier, 1770.
    • PEY DE GARROS (v. 1525/1530 – 1583)
      • Un juriste lectourois distingué aux Jeux Floraux
      • Une expérience inédite : un Psautier en vers gascons (1565)
      • Un poète militant : les Poesias gasconas (1567)
      • Une honorable fin de carrière
    • CLAUDE GAUCHET (v. 1550 – ap. 1620)
      • Un aumônier peu banal
      • Un chasseur poèteMichèle Langford, « Vénerie lyrique : Gauchet, La Faure champêtre », dans Les Ménageries intimes : le témoignage de l’animal dans la poésie baroque, Paris, Nizet, 1983.
      • Poète chrétien sur le tard
    • LOUVAN GÉLIOT (v. 1580 ? – 1641)
      • Premières armes d’un jeune rimeur dijonnais : Psyché (1599)
      • Une carrière parallèle d’avocat et de poète
      • Un fameux traité d’héraldique : l ’Indice armorial (1635)
    • PIERRE GILLIBERT (v. 1530 ? – v. 1587)
      • Une famille de petite robe toulousaine
      • Au retour de Rome : un poète et ami de poètes (1556-1559)
      • Une carrière de magistrat à Grenoble (1568-1587)
    • JEAN GIRARD (v. 1518 – 1586)
      • Un juriste bourguignon
      • Une abondante œuvre poétique néo-latine (1550-1584)
    • ANTOINE GIRAUD (v. 1530/1535 – apr. 1579)
      • Un avocat lyonnais féru de belles-lettres
      • L’heure de gloire : l’entrée royale de Lyon (juin 1564)
      • Invitation à Marseille (août à novembre 1564)
      • Ascension professionnelle et disgrâce
    • JEAN GODARD (1562 – v. 1630)
      • Les premiers vers d’un jeune Parisien : Les Primices de la Flore (1587)
      • Une curieuse poésie sur la mode : Le Gan (1588)
      • Les Œuvres et le théâtre de Godard (1594)Sur les Œuvres de 1594, voir MBP, IV-2, Genève, Droz, 2001, p. 294-315. Cette édition a connu au moins deux états, l’un avec le titre daté « M.D.XC.IIII. » et l’autre « M.D.XC.IV. ».
      • Une politisation progressive : Les Trophées … et Le dernier Adieu des Jésuites … (1594-1595)
      • Carrière et vie de famille, une vie errante, une œuvre prolifique (1606-1630)
    • GILBERT DE GONDOUYN (v. 1550 ? – apr. 1587)
      • Un protestant dauphinois et son cercle d’amis
      • Les Quatrains de Gondouyn et leurs éditions (1586-1588)
    • CLAUDE GOUDIMEL (v. 1510/1520 – 1572)
    • GABRIEL DE GOULAINE (1563 – 1607)
      • Un Breton de haute naissance
      • Un poète aussi discret que talentueux
    • SIMON GOULART (1543 – 1628)
      • Les débuts de Goulart, comme pasteur et comme poète
      • Publication des sonnets chrétiens de Goulart dans le recueil De Pas (1574)
      • Les Octonaires de Simon Goulart (1585) : poésie maniériste et sources d’inspiration
      • Un touche-à-tout de génie : « Simon Goulart et la musique »Eugénie Droz, « Simon Goulart éditeur de musique », dans B.H.R., Genève, Droz, 1952, t. XIV, p. 266-276.
      • De la traduction des Icones de Bèze* aux livres d’histoire : un polygraphe de haut vol
      • Un pasteur soupe au lait
      • Fin d’une longue vie
    • MARIE LE JARS DE GOURNAY (1566 – 1645)
      • Une petite fille dépourvue de parents cultivés
      • La « parenté d’alliance » avec Montaigne (1588-1592)
      • La publication de l’édition posthume des Essais (1595)Pour en savoir plus sur le déroulement du minutieux travail de Marie de Gournay, voir Jean Balsamo, « Préface », dans Michel de Montaigne, Essais, éd. J. Balsamo, Michel Magnien et Catherine Magnien-Simonin, « Collection La Pléiade », Paris, NRF-Gallimard, 2007, p. XXXII à LV.
      • Les amitiés singulières : Michel et Etienne, Michel et Marie
      • Le Pourmenoir de Monsieur de Montaigne (1594)
      • Une image longtemps écornée
    • CLAUDE GOUYNE (v. 1530 – 1607)
      • Doyen du chapitre et vicaire-général du diocèse de Beauvais
      • Le doyen poète : son élégie latine sur la grande catastrophe de 1573 et ses autres vers
    • JACQUES GRÉVIN (1538 – 1570)
      • Naissance et jeunesse
      • Les vers de circonstance d’un poète débutant
      • L’Olimpe , le recueil amoureux de Grévin
      • Le poète réformé
      • La publication du Theatre
      • La brouille avec Ronsard*
      • Un médecin émérite
    • JEAN GUÉRENTE (vers 1565 – 1637)
      • Le rejeton d’une dynastie de médecinsJacques Le Gras et alii, Le Tombeau de feu noble homme Maistre Richard le Gras, Paris, Etienne Prévosteau, 1586, p. 29.
      • Un modeste rimeur, ami de grands poètes
    • GUILLAUME GUÉROULT (v. 1507 – 1564)
      • Un enfant de l’imprimerie
      • Espoirs et déceptions de l’exil genevois (1545-1549)
      • A Lyon, au sein de l’atelier Arnoullet (1549-1553)
      • L’affaire Servet et la publication de la Christianismi Restitutio (1552-1553)
      • Pièges et dangers du second séjour genevois (1553-1555)
      • Dernières errances et installation à Lyon (1555-1569)
    • JULIEN GUERSENS (1545 – 1583)
      • Un jeune bourgeois gisorsien
      • Débuts comme auteur tragique : Panthee (1571)
      • Les années poitevines de Guersens (1571-1578)
      • Autour de Panthee : les liens entre Guersens et Le Fèvre de La Boderie*
      • Guersens à la cour de France
      • Magistrat en Bretagne et Lecteur du roi (1579-1582)
    • FRANCOIS GUIBAUDET (v. 1560 ? – v. 1604)
      • Un modeste juriste dijonnais
      • Une commande poétique prestigieuse : Les Ducs et Rois d’Austrasie … (1591)
      • Créateur d’une honorable lignée dijonnaise
    • PHILIBERT GUIDE (1535 – 1595)
      • Un magistrat chalonnais
      • Une vie d’exils et d’errances
      • Second exil à Genève et mort à Mâcon
      • Un poète bucolique et un « prédécesseur de La Fontaine »Ibid.
    • MICHEL GUY DE TOURS (v. 1562 ? – apr. 1605/1611 ?)
      • Une famille de petits magistrats tourangeaux
      • Un avocat catholique, fidèle à son roi
      • Un poète pétrarquisant et ses Premieres Œuvres poëtiques … (1598-1602)
      • Les autres œuvres de Michel Guy : pièces encomiastiques, roman et vers érotiques (1596-1611)
    • FRANÇOIS HABERT (v. 1508 – apr. 1561)
      • Les Habert : une dynastie de poètes
      • Un poète demeuré fidèle au marotisme
      • Les productions contemporaines des débuts de la Pléiade
    • ISAAC HABERT (v. 1560 – v. 1615)
      • Un poète précoce et ses premières productions (1582-1585)
      • Des œuvres peu fréquentes, mais variées : vers funèbres et Sonnets spirituels
    • PIERRE HABERT (v. 1520 ? – v. 1590)
    • JEAN HAYS (v. 1560 ? – apr. 1609)
      • Un juriste normandRobert Aulotte, « Jean Hays, du Pont-de-l’Arche », dans Les Cahiers des Annales de Normandie, n° 14, Caen, 1982, p. 9-19.
      • Un humaniste admirateur de la Pléiade et ses lectures
      • Une première Muse funèbre en l’honneur de Charles d’Humières (1595)
      • Amarylle, une bergerie funèbre en mémoire de l’amiral de Villars (1595)
      • Un unique recueil poétique : Les Premieres Pensees (1598)
      • Cammate , ou comment composer une tragédie en sept actes
      • Un silence inexplicable, une fin de vie obscure
    • JÉRÔME HENNEQUIN (1547 – 1619)
      • Une famille noble aux origines flamandes et champenoises
      • Une brillante carrière ecclésiastique
      • Premiers vers en l’honneur d’un ami et d’une reine morte (1568-1569)
      • Un unique recueil poétique : les Regrets sur les Miseres advenues à la France (1569)
    • JESSE HERMIER (vers 1565 ? – apr. 1628)
    • CLOVIS HESTEAU, SIEUR DE NUISEMENT (v. 1555 – 1624 ?)
      • Un Blésien élève de Dorat*
      • Un recueil de jeunesse : Les Œuvres poëtiques … (1578)
      • Au service de François de Valois, duc d’Anjou (1576-1584)
      • Une affaire de faux, un nouveau protecteur et quelques vers épars (1584-1585)
      • Installation en Lorraine, vie de famille et responsabilités officielles (1591-1620)
      • La passion de l’alchimie et les dernières œuvres
    • GÉRARD-MARIE IMBERT (1530 – apr. 1578)
      • Un bourgeois de Condom
      • Etudes à Paris : Imbert dans l’entourage des plus grands poètes
      • La modération religieuse d’Imbert
      • Retour au pays ; une vie de famille… illégitime ?
      • La Romieu dans la tourmente des guerres de religion (1569)
      • Un unique recueil : la Premiere partie des Sonnets exotériques … (1578)
      • Un provincial bien entouré
    • JEAN JACQUEMOT (v. 1543 – 1615)
      • Un pasteur d’origine lorraine
      • Un polygraphe et poète néo-latin prolifiqueA. Cullière, op. cit., p. 814-816 pour une bibliographie complète.
    • AMADIS JAMYN (1540 ou 1541 – 1593)
      • Page, puis secrétaire de Ronsard*
      • Dans l’intimité du souverain : Jamyn, poète de cour
      • Jamyn « vieille cour » : publication de ses œuvres complètes, perte de sa position courtisane
      • Descente dans l’obscurité et mort discrète
    • BENJAMIN JAMIN (apr. 1541 – v. 1606/1607)
      • Une identité difficile à établir
      • Un talent littéraire certain, une carrière dans l’ombre
      • Les vestiges d’une œuvre poétique : les Stances de Benjamin Jamin (1590)
      • Une fin de vie dans la foi catholique
    • HUMBERT JAQUEMET (actif en 1559 – 1560)
      • Un panégyrique du duc de Savoie restauré (1559)
      • Une violente et haineuse charge contre les protestants (1560)
    • PIERRE DE JAVERCY (v. 1565 – 1610)
      • Le fils naturel d’un haut magistrat
      • Les Recreations pueriles… (1589) : une œuvre de jeunesse ou pour la jeunesse ?
    • ETIENNE JODELLE (1532 – 1573)
      • Enfance d’un fils de bourgeois parisienLes pièces d’archives exhumées par Enea Balmas sur la famille Jodelle, sa généalogie et sur la vie du poète se retrouvent dans son ouvrage fondamental, Un poeta francese del Rinascimento francese : Etienne Jodelle, la sua vita – Il suo tempo (Florence, Olschki, 1962).
      • Jodelle converti : une parenthèse genevoise (1551) ?
      • Le séjour à Lyon (1551-1552)
      • « Jô, le Délien est né ! » : une fulgurante ascension parisienne (1552-1553)
      • Dettes, prétentions nobiliaires et maladresse (1553-1558)
      • Un pari manqué, un plaidoyer maladroit : Le Recueil des Inscriptions… (1558)
      • Une brève expérience militaire ?
      • L’honneur retrouvé
      • Jodelle durant la première guerre de religion (1562-1563)
      • La condamnation à mort de Jodelle (1564-1565 ?)
      • Les dernières années (1567-1573)
      • Attaques et hommages posthumes (1573-1574)
      • Sur le « tragicq eschaffaut » : l’œuvre dramatique de Jodelle
      • Jodelle, poète baroque
    • FERRY JULYOT (vers 1525 ? – apr. 1558)
      • Un notaire de Besançon
      • Un cercle de lettrés bisontins
      • Un recueil unique et rarissime : les Elegies de la belle fille, lamentant sa Virginité perdue … (1557)
    • INDEX NOMINUM
    • INDEX RERUM
    • TABLE DES MATIÈRES
Dictionnaire des poètes français de la s…
Vous n'avez pas accès à lecture de cet ouvrage

Vous consultez :

Titre du chapitre: Page de titre

Pages :

Source :

Barbier-Mueller, Jean Paul.
Dictionnaire des poètes français de la seconde moitié du XVIe siècle (1549-1615). Tome III : E-J.
Ed. Nicolas Ducimetière et Marine Molins.
Genève: Librairie Droz, 2016
9782600019057

Pour citer ce chapitre :

Barbier-Mueller, Jean Paul.
Chap. « Page de titre » in Dictionnaire des poètes français de la seconde moitié du XVIe siècle (1549-1615). Tome III : E-J.
Ed. Nicolas Ducimetière et Marine Molins.
Genève: Librairie Droz, 2016

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

TRAVAUX D’HUMANISME ET RENAISSANCE
DLXVII
JEAN PAUL BARBIER-MUELLER
DICTIONNAIRE
DES POÈTES FRANÇAIS
DE LA SECONDE MOITIÉ DU XVIe SIÈCLE
(1549-1615)
E-J

avec la collaboration de Nicolas DUCIMETIÈRE
et la participation de Marine MOLINS
LIBRAIRIE DROZ
11, rue Massot
GENÈVE
2017

Enregistrer la citation

     

Ajouter une note


Signaler une coquille

     

Ajouter une note


L'enregistrement à été ajouté à votre page de citations

La coquille à bien été signalée à l'éditeur. Merci !

Aide